Les clients, partenaires et employés s’orientent de plus en plus vers des entreprises soucieuses de l’humain et de l’environnement, et plus seulement de leur rentabilité économique. La responsabilité sociale des entreprises (RSE) et l’impact environnemental des entreprises est ainsi devenue essentielle, dans le secteur du B2B.

Les bons gestes pour limiter l’impact environnemental de son entreprise

Aujourd’hui, la part du numérique dans l’émission des gaz à effet de serre est estimé à 4%. Elle sera de 8% en 2025. Pour réduire cet impact, il est possible de former vos collaborateurs à quelques gestes simples.

En effet, la généralisation du télétravail a renforcé considérablement les usages du cloud et des communications unifiées  : visioconférence, travail collaboratif, logiciels et applications métier. Le télétravail entraîne une plus grande sollicitation des réseaux et donc une plus grande consommation d’énergie. Même si le télétravail réduit la pollution liée aux déplacements et aux transports, il accroît celle du numérique.

Que vous cherchiez des façons pour que votre entreprise fonctionne ou simplement quelques idées simples pour rendre celle-ci plus verte, voici quelques gestes faciles et accessibles à mettre en place dans votre d’entreprise :

– Développer le télétravail

Les bienfaits du télétravail concernant la réduction de l’empreinte carbone n’est plus à prouver. Repenser son mode de travail et mettre en place du télétravail serait donc bénéfique pour la planète.

– Rationaliser l’usage de sa boite mail

1 mail avec une pièce jointe de 1 Mo émet environ 20 grammes de CO2, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une ampoule de 60W pendant 25 minutes. C’est pourquoi il est vivement conseillé de limiter les envois de mails superflus, de compresser au maximum ses pièces jointes mais aussi de se désabonner de toutes les newsletters qui ne présentent pas d’intérêt.

– Éteindre sa caméra lors des visioconférences

Lorsque vos équipes sont en visioconférence, il est conseillé de n’allumer la caméra que pour celui qui est en train de prendre la parole. La partie vidéo de la conférence consommerait en effet 96 % de l’énergie, contre 4 % pour l’audio.

– Utiliser le cloud avec précision

Le cloud a révolutionné nos usages et nos réflexes en matière de stockage. Cependant, il est très gourmand en énergie. Pour limiter cet impact, il est recommandé de faire le tri avant de stocker les données. Il est important de supprimer toutes les données obsolètes, qu’elles soient en stockage local ou en cloud.

– Limiter les recherches web

1.000 requêtes Google produisent l’équivalent en CO2 d’une voiture parcourant un kilomètre. Or on compte 6,9 milliards de requêtes par jour. Pour limiter l’usage du moteur de recherche, vos collaborateurs peuvent directement taper l’adresse du site s’il est identifié, ou fonctionner avec des marques pages/favoris pour les sites régulièrement consultés.

– Améliorez vos façons de recycler

Mettre en place des poubelles dédiées au recyclage dans vos bureaux est la première étape pour réduire l’empreinte de votre entreprise. Assurez-vous que tout est étiqueté clairement et que votre personnel est bien informé. La réduction de déchets peut sembler être simple et innée, mais savoir ce qui peut et ne peut pas être recyclé ou composté n’est pas toujours évident.

– Éteindre tous les équipements la nuit

La nuit et le week-end, assurez-vous d’éteindre tous les écrans, équipements, ordinateurs et box comprises… Chaque entreprise peut participer à l’effort collectif en sensibilisant ses collaborateurs aux éco-gestes, en organisant par exemple une journée dédiée à l’environnement ou encore en éditant un guide de bonnes pratiques destiné aux salariés.

– Éteindre les appareils non utilisés

Si un appareil n’est pas utilisé, éteignez-le. Les ordinateurs ou les écrans doivent être éteints en fin de journée, les chargeurs de téléphone débranchés et les lumières éteintes. Pour contrer les oublis vous pouvez configurer les appareils à s’éteindre après une période de veille prolongée, ainsi, les ordinateurs et écrans ne resteront pas allumés toute la nuit.

– Minimisez l’impression

Réduisez vos impressions ! Numériser des documents et les partager électroniquement via des serveurs ou par courrier électronique réduit le gaspillage de papier. Si l’impression est nécessaire, envisagez de modifier vos paramètres automatiques en noir et blanc et de sélectionner l’impression recto-verso. Egalement, l’utilisation de papier recyclé peut-être un bon compromis.

ATS Communication est à votre service pour vous fournir des solutions adaptées à vos besoins d’entreprise pour la mise en place du télétravail.

Pour plus d’informations et un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à nous contacter.